Talk2u

“Du contenu (et quelques bières) pour créer du lien”

“Du contenu (et quelques bières) pour créer du lien”

Photo: Michael et Sébastien, en décembre 2008.

Talk2u fête ses huit années d’existence. L’occasion de revenir sur le développement de l’agence éditoriale et de content marketing. En commençant, comme pour toute bonne histoire, par le début, avec ses associés, Michael et Sébastien. Ces deux jeunes journalistes, à l’époque, évoluent dans un monde médiatique en pleine mutation. En réunissant leurs compétences, ils entendent proposer à leurs clients un contenu de qualité, unique, qui s’apprécie à sa juste valeur…

Comment et où vous êtes vous rencontrés ?

Sébastien : À l’époque j’étais un journaliste indépendant qui débutait sa carrière. Michael travaillait dans une rédaction nationale, sur une édition dominicale. J’y apportais ma contribution en tant que pigiste. Le courant est rapidement passé. La bière d’après bouclage permettant de créer des liens et d’échanger des idées. De semaine en semaine, nous avons pu échanger sur l’évolution des médias, du métier de journaliste. Des réflexions qui, certainement, ont alimenté le projet de création de notre agence.

Quelle est votre histoire ?

Sébastien: Je dispose d’un master en Communication et Information de l’UCL (qu’on appelait encore licence à l’époque), en option journalisme. Mes premières expériences avec les médias, cependant, remontent à mon adolescence. A 16-17 ans, je faisais de la radio (avec un certain Pascal Claude) et j’étais responsable d’un fanzine rock.

Michaël : C’est plutôt l’histoire d’un ado réservé qui s’est dit que le journalisme l’obligerait à sortir de sa zone de confort… J’ai moi aussi une licence en Communication et Information obtenue à l’ULB. À la sortie de mes études, je me suis immédiatement installé en tant que freelance. J’ai commencé par présenter les infos régionales en radio, puis j’ai multiplié les piges avant d’être engagé par un important groupe de presse. Je suis passé de l’info sportive à l’info locale pour terminer à la rédaction nationale. Une belle école qui m’a permis de toucher à tout.

Avez-vous toujours voulu ouvrir votre propre agence ?

Sébastien: La création d’une agence n’était pas un objectif en soi. J’étais journaliste indépendant. C’est au fil des discussions avec Michael (avec de nombreuses bières consommées à l’écoute des meilleurs morceaux de Bashung, Arno ou Noir Désir) que l’opportunité de fédérer nos compétences au sein d’une même société s’est imposée. Presque naturellement d’ailleurs. Les médias pour lesquels nous travaillions à l’époque ne nous offraient pas entière satisfaction en matière de valorisation du contenu. Il y avait quelque chose à faire. Nous pouvions proposer mieux.

Michaël : Et puis quand on a touché à l’indépendance, on se dit qu’on y reviendra un jour… Et avec l’expérience, on fait mieux les choses. On s’entoure.

Qu’est-ce qui vous a poussé à le faire ? Et pourquoi ?

Michaël: Nous avions l’envie de faire les choses différemment. Aujourd’hui, les sites d’information proposent souvent les mêmes actualités, sans recul, sans plus-value… Or, dans un monde où nous sommes sans cesse bombardés d’informations, il est important de se distinguer en proposant un contenu de qualité, capable d’attirer l’attention et de rester gravé dans les mémoires.

Sébastien: Nous sommes persuadés que les bonnes histoires font la différence. Que pour satisfaire une audience, à travers les médias ou en tant que marque, il faut pouvoir lui proposer un contenu qui puisse répondre à ses attentes. C’était notre réponse à une presse en crise. Aujourd’hui, le raisonnement s’applique aux entreprises, marques et organisations qui veulent créer du lien avec leurs clients. Le web transforme la manière avec laquelle chacun communique ou développe sa visibilité. Le contenu de qualité, la bonne histoire, celle qui sera lue, appréciée ou qui sera utile à son audience, constitue à nos yeux un élément essentiel permettant de créer du lien.

Quel est votre rôle au sein de l’agence ?

Michaël: Même si on grandit, on reste une petite agence très flexible où tout le monde touche à tout. Sébastien et moi-même continuons à écrire beaucoup pour nos clients, tout en gérant les aspects administratifs et autres. Puis de temps en temps, on essaie de se retrouver autour d’une bonne bière, comme à nos débuts, pour faire le point et se donner de nouveaux objectifs.

Qu’est-ce qui rend Talk2u unique ?

Sébastien: Talk2u place un regard journalistique au service de la communication. Le journaliste est un être particulier, capable de sentir l’air du temps, d’aller chercher l’essentiel pour le rendre accessible à une audience donnée. A travers notre approche, nous mettons l’éditorial, sous toutes ses formes, au service des objectifs de nos clients, qu’il s’agisse de médias ou de marques.

Michaël: Notre positionnement est unique. Souvent les gens pensent qu’il est facile d’écrire, qu’on peut faire l’économie d’un rédacteur et écrire soi-même. Mais d’autres comprennent tout l’intérêt d’amener un regard neuf sur leur histoire, leurs produits, leur stratégie…

Quelle a été l’évolution de l’agence qui a fêté ses 8 ans le 1er octobre ?

Sébastien: Créée à deux il y a huit ans, Talk2u compte aujourd’hui six collaborateurs et s’appuie sur un réseau de freelances, rédacteurs, graphistes ou conseillers en marketing et communication. La clientèle est aujourd’hui très variée. Nous accompagnons notamment des entreprises dans la mise en oeuvre d’une démarche de content marketing sur base d’objectifs précis. Cela va de la définition des messages à leur diffusion à travers les canaux appropriés (newsletter, réseaux sociaux, website, relations presse), en passant par la création des contenus adaptés.

Notre développement s’est accompagné d’une revalorisation du contenu au cours de ces dernières années. Cela est notamment dû au changement de comportement des consommateurs, qui sélectionnent mieux le contenu qui les intéressent et ne se laissent plus convaincre par un contenu qui leur est imposé. Les “Adbloqueurs”, dont on parle beaucoup actuellement, sont l’expression de ces changements. Google a, à sa manière, fortement contribué à la valorisation du contenu. Pour se rendre visible à travers les pages de résultats des moteurs de recherche, le premier levier est de proposer un contenu de qualité et bien structuré. Talk2u a développé des compétences pour accompagner ses clients à travers l’ensemble de ces enjeux.

Michaël : D’agence de presse, Talk2u est devenue une agence de contenu, qu’elle met au service d’objectifs marketing. Aujourd’hui, nous sommes capables d’accompagner nos clients de la définition de leur identité, en veillant à la mise en valeur de leur histoire et de ce qu’ils sont vraiment, jusqu’à la production et la diffusion de leurs contenus sur tout type de support, print ou digital. Si nous restons concentrés sur le contenu, nous veillons à lui donner une véritable dimension globale pour toucher le plus large public possible et répondre à des objectifs business bien établis.