Talk2u

3 conseils pour capter l’attention sur le web

3 conseils pour capter l’attention sur le web

La toile regorge de contenus en tous genres. Dans ce contexte, difficile de parvenir à attirer et préserver l’attention des internautes. Voici 3 astuces pour qu’ils ne décrochent pas trop rapidement.

Développée par Mark Schaefer, la théorie du « content shock » s’appuie sur un principe économique bien connu : celui de l’offre et la demande. L’auteur explique que depuis quelques années, le nombre de contenus sur Internet est en évolution constante. Journalistes, marques, entreprises, individus : tous, nous en produisons, de quelque manière que ce soit. À l’inverse, la demande ne peut croître indéfiniment. Faute de temps, nous ne pourrons consommer du contenu de manière exponentielle. Pour espérer retenir l’attention du lecteur, il est donc plus que jamais essentiel de produire des contenus de qualité. Mais comment y parvenir ?

Se mettre à la place du lecteur

Une des règles de base de l’écriture consiste à aller à l’essentiel. Ce principe est encore plus important sur Internet, là où le temps de lecture diminue de plus en plus. Dans ce cadre, la mise en place d’une véritable stratégie de content marketing se révèle particulièrement judicieuse. L’enjeu, pour les rédacteurs, consiste à proposer un contenu pertinent et engageant, qui présente une certaine valeur ajoutée pour le lecteur et qui répond à ses attentes.

Écrire « web »

Pour rendre le contenu agréable à consommer, les fondamentaux de l’écriture web doivent être respectés :

  • des titres engageants pour accrocher l’internaute ;
  • des intertitres pour relancer la lecture et aérer le texte ;
  • des phrases simples, compréhensibles de tous, pour minimiser l’effort ;
  • des textes concis, rythmés et bien structurés.

Bien sûr, il s’agira aussi de tenir compte des différentes contraintes SEO – maillage, mots-clés, balises… – afin de capter l’intérêt du lecteur dès les premiers instants de sa requête sur les moteurs de recherche.

18h
En 2016, chaque personne a passé en moyenne 18h par semaine sur Internet, contre 13h en 2012 (source: eMarketer).

De l’humain avant tout

Au-delà des ces aspects, gardons à l’esprit que ce que le public apprécie en premier lieu, c’est une histoire. Autrement dit, un contenu authentique, vivant, unique, qui reflète les valeurs de votre marque et qui vous différencie de vos concurrents. En mettant à disposition de vos lecteurs des contenus lisibles, qui leur correspondent et qui leur parlent, vous retenez leur attention et encouragerez la lecture. Petit à petit, ils évolueront dans le fameux « tunnel de conversion », passant de prospect à client.

Consultez nos réalisations sur le sujet